L’aménagement du territoire

La zone industrielle et artisanale de la Pallanterie a été créée pour répondre aux besoins spécifiques d’entreprises actives dans l’artisanat et l’industrie. Les conditions de sa création et de son déploiement sont fixées par la Loi générale sur les zones de développement industriel ou d’activités mixtes (LZIAM). Ce régime légal historique veut favoriser le développement du secteur secondaire, notamment en concentrant les infrastructures nécessaires et en éloignant des zones habitées les nuisances générées par les activités. En conséquence, l’installation sur la zone de la Pallanterie n’est accessible qu’à des entreprises répondant aux critères spécifiques définis par la loi.

Collonge-Bellerive et Meinier s’associent

La région, qui occupe de nombreux artisans, n’offrait quasiment pas d’espaces dédiés à leurs activités. Cela a conduit les autorités de Collonge-Bellerive et de Meinier à entamer une réflexion pour la création d’une zone industrielle et artisanale. Ce projet s'est concrétisé en 1992 avec la création d'une première zone couvrant une surface d’environ 1.6 hectares située sur la commune de Collonge-Bellerive. Elle fût complétée en 1996 par une extension de 5.8 hectares. Située à cheval sur le territoire des communes de Collonge-Bellerive et de Meinier, cet espace est entièrement géré par la Fondation, qui est aussi propriétaire des parcelles 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 9.

Sous le régime du droit de superficie

Les zones superficiaires sont en majorité propriétés de la Fondation de la Pallanterie. Elles sont occupées par les entreprises moyennant une location du sol dans le cadre d’un bail de 30 à 100 ans, selon le régime du droit de superficie ou également appelé DDP (droits distincts et permanents). Toutes les parcelles sont exploitées dans le respect du plan directeur cantonal qui fait référence pour l’aménagement du territoire genevois, hormis la parcelle 8, qui est en mains privées. S'agissant de la parcelle 9, la Fondation a opté pour la construction d'un bâtiment à des fins de locations pour de futures entreprises et dont elle resterait propriétaire.

La zone à venir

Engagée dès 2010 dans une démarche de déclassement de terrains agricoles en Zone destinée à accueillir des bâtiments artisanaux et industriels, la Fondation et les communes partenaires ont réussi à mener à bien l’ensemble des études liées au projet.

L’objectif de ce projet est à terme de créer 900 emplois supplémentaires dans la zone et qui permettra de construire plusieurs bâtiments.

Ainsi, au début de l’année 2016, le dossier de Modification de Zone a été mis à l’enquête publique, faisant suite à l’enquête technique au cours de laquelle pas moins de 38 préavis ont été émis par les différents services de l’Etat. La Fondation, accompagnée de notre mandataire urbaniste, ayant répondu à chacun d’entre eux de manière très précise.

In fine, le Conseil d’Etat a adopté le 26 juillet 2017 le plan directeur de la zone de développement industriel et artisanal (PDZIA) sur le territoire des communes de Collonge-Bellerive et Meinier, entre la route de la Capite et le chemin des Champs-de-la-Grange, au lieu-dit « Pallanterie-sud ». Le projet, initié par les communes pré-citées, va permettre de développer la zone.

Cette collaboration intercommunale va permettre le développement à forte densité de la zone. Le plan est constitué de 17 parcelles pour une surface totale d’environ 54'592 m2 qui jouxtent l’actuelle zone de la Pallanterie. 



Les conditions d'installations

Un plan directeur déterminant le périmètre de la zone industrielle et artisanale ainsi que des directives régissent l'installation en zone industrielle et artisanale de la Pallanterie. Les personnes intéressées peuvent les télécharger au format pdf.